Une aide exceptionnelle aux employeurs d’apprentis

Un plan de relance de l’apprentissage a été annoncé par la ministre du Travail, Muriel Pénicaud le 4 juin dernier. Il a été établi afin d’inciter les entreprises à continuer de recruter et former des jeunes en alternance malgré les difficultés liées à la crise sanitaire du Covid-19.

Il comporte 4 mesures :

  • une aide exceptionnelle aux employeurs d’apprentis,
  • la prolongation de 3 à 6 mois de la période qu’un jeune peut passer en CFA avant de conclure un contrat d’apprentissage,
  • la garantie pour les jeunes qui ont fait le vœu de se former en apprentissage sur Affelnet ou Parcoursup de recevoir une proposition,
  • l’éligibilité des ordinateurs portables à l’aide au premier équipement pour le CFA.

ZOOM SUR SUR L’AIDE EXCEPTIONNELLE AUX EMPLOYEURS D’ALTERNANTS


Les entreprises vont bénéficier d’une aide exceptionnelle à l’embauche de jeunes alternants :
• 5 000 € par an pour un jeune de moins de 18 ans,
• 8 000 € par an pour un apprenti entre 18 et 30 ans.

Cette aide à l’embauche sera versée:
• pour des embauches entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021,
• pour des diplômes allant du CAP jusqu’au master (bac + 5 – niveau 7 du RNCP).

Les entreprises de moins de 250 salariés bénéficient de cette aide sans condition. Les entreprises de plus 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à atteindre le seuil de contrats d’apprentissage ou de contrats de professionnalisation dans leur effectif en 2021, selon des modalités définies pas décret (faute de quoi il faudra rembourser les sommes perçues.)

Avec cette mesure, pour les entreprises, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’apprentissage représente un faible reste à charge – voire quasi-nul – pour la 1ère année de contrat. A noter: à l’issue de la première année d’exécution du contrat, les entreprises éligibles à l’aide unique pourront bénéficier de cette aide jusqu’à la fin du contrat.

Pour plus d’informations :
https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/plan-de-relance-de-l-apprentissage-ce-qu-il-faut-retenir